H1. Les États-Unis et le

monde (1917-1989)

Les questions du programme:

On montre l’engagement des États-Unis dans les deux guerres mondiales et dans la guerre froide et leur rôle moteur dans l’économie mondiale, qui contribuent à la construction de la puissance américaine. On explique comment les États-Unis ont défendu voire imposé leur modèle économique (capitalisme) et politique (démocratie libérale).

Le cours:

I - L'émergence d'une puissance mondiale 1917 – 1945.

A – La puissance militaire et les deux guerres mondiales.

Avant 1917 ; la politique étrangère américaine est basé sur la doctrine Monroe : Stricte indépendance entre les États-Unis et l'Europe, où aucune intervention ne doit interférer.

En 1917, les États-Unis s’engagent militairement aux côtés des Alliés, au nom de la défense de la démocratie, de la liberté des peuples et de la paix dans le monde, mais aussi de leurs intérêts nationaux. Cet engagement marque une rupture dans la politique étrangère américaine définie par l’isolationnisme. En effet, lorsque la guerre éclate, le 3 août 1914, le Président des États-Unis, Woodrow Wilson, souhaite observer une stricte neutralité et maintenir l'unité nationale d'un pays dont un habitant sur quatre est né à l'étranger. Mais, suite à l’attaque d’un paquebot (le Lusitania) en 1915, et la décision allemande de torpiller tous les navires qui feraient du commerce avec leurs ennemis en Europe, le Président WILSON déclare la guerre à l’Allemagne en avril 1917.

En janvier 1918, le Président Wilson présente un programme en 14 points qui inspire les traités d'après-guerre et qui est à l'origine de la création de la Société des Nations (SDN), basée à Genève. Le Sénat américain refuse cependant d'y participer, ce qui affaiblit cette organisation.


Dès 1940, le Président Roosevelt met toute l'industrie américaine au service des Alliés. La guerre contre l'Axe (Allemagne, Italie et Japon) est déclarée après l'attaque japonaise sur Pearl Harbor (7 décembre 1941). Grâce à un gigantesque effort de guerre et à la mobilisation de plus de 10 millions de soldats en Afrique, en Europe et dans le Pacifique, les États-Unis contribuent largement à la victoire. Les bombardements sur Hiroshima et Nagasaki révèlent la puissance de l'arme atomique qu'ils sont alors les seuls à maîtriser.

Les États-Unis pilotent la réorganisation du monde d'après-guerre : le conférence de Bretton Woods (1944) établit un nouveau système monétaire international basé sur le dollar et la conférence de San Francisco crée l'ONU (Organisation des Nations unies) en juin 1945.

B – La puissance économique.

Entre 1917 et 1945, les États-Unis s'affirment comme une grande puissance économique, déclassant définitivement les États européens par leurs capacités de production, d'innovation et d'investissements financiers. La crise qui les touche en 1929 s'étend au monde entier.

Avec les années 1920 s'affirme l'American Way of Life, mode de vie basé sur la prospérité, l'abondance, le confort matériel et la consommation, qui est encouragée par l'essor du crédit et de la publicité. Une production de masse standardisée, aux prix accessibles (automobile, électroménager), est permise par l'application des méthodes du fordisme.

L'architecture urbaine novatrice, le jazz et les productions hollywoodiennes donnent l'image d'un pays moderne et florissant. Le rôle du dollar s'affirme et d'importants prêts et investissements sont effectués à l'étranger. Le mythe du self-made man, personne qui a réussi à faire fortune tout seul grâce à ses seuls mérites.

Mais cette puissance a ses limites.... La crise, qui commence en octobre 1929 aux États-Unis avec le krach de la Bourse de Wall Street, aura des répercussions mondiales et verra les États-Unis replonger dans le protectionnisme.

À partir du milieu des années 1930, le Congrès américain (= équivalent de notre parlement) a voté des lois spécifiques :

• 1934 : loi interdisant de prêter de l’argent aux pays qui n’ont pas remboursé leurs dettes antérieures.

• 1935-1937 : vote de lois de neutralité (exemple : en cas de conflit, le président proclamera l’embargo sur les armes et les munitions destinées aux belligérants).

• Novembre 1939 : le Congrès remplace la loi sur l’embargo par la loi cash and carry : les Américains pourront vendre des armes aux belligérants à condition que ceux-ci paient comptant (cash) et se chargent du transport (carry). On envoie du matériel naval aux Anglais. Mais aucune action militaire n’est menée.

• Mars 1941 : Vote de la loi prêt-bail: les Anglais pourront puiser dans le réservoir américain, payer après la guerre ou rendre aux USA le matériel qu’ils auront emprunté.


II - 1945-1989 : les États-Unis s’affirment comme chef de file du « monde libre »

● À partir de 1947, les tensions s’aggravent entre les deux grandes puissances issues de la Seconde guerre mondiale, les États-Unis et l’URSS. Deux modèles idéologiques s’opposent jusqu’à la chute du mur de Berlin en 1989. Cette date marque le début de l’effondrement du bloc communiste organisé autour de l’URSS. Durant cette période de « guerre froide », les États-Unis se posent comme les défenseurs de la démocratie libérale et de la libre entreprise (capitalisme) et mènent une politique mondiale de containment ou endiguement du communisme.

● En Europe, les États-Unis mettent en place un plan d’aide économique, le plan Marshall, ce plan, visant à aider les pays européens à se relever de la guerre est proposé à tous les pays européens sous la forme de prêts ou de dons, et est accepté par seize pays d’Europe occidentale et la Turquie. Il est refusé par les pays de l’Est, sous la pression de l’URSS, dans le contexte de la guerre froide.

Une alliance militaire est également créée dès 1949 : c’est l’OTAN (Organisation du traité de l’Atlantique Nord). La culture américaine se diffuse par les modes de vie alimentaires, vestimentaires et de loisirs (cinéma…).

● En Asie, les États-Unis s’engagent militairement dans des conflits géographiquement limités (Corée 1950-1953, puis Vietnam 1961-1973) et multiplient les systèmes d’alliances, tant en Asie-Pacifique qu’au Moyen-Orient ou en Amérique latine. La puissance monétaire (dollar), économique et militaire américaine est au service de cette politique étrangère offensive.

● À partir des années 1970, les États-Unis adaptent leur stratégie au nouveau rapport de forces international. En 1989, à la fin de la guerre froide, les États-Unis sont la seule hyperpuissance à l’échelle mondiale.

LE B.A. BA:

Dates importantes:

  • 1917 : Entrée dans la 1 GM.
  • 1918 : 14 points de Wilson
  • 1920 : Refus d'entrer à la SDN
  • 1941 : Entrée dans la 2 GM
  • 1947 : Plan Marshall

Notions Importantes:

  • Guerre froide (1947-1991) affrontement indirect entre les USA et l'URSS
  • Containment ou endiguement : politique visant à diminuer l'influence de l'URSS
  • Capitalisme : Système économique basé sur la libre concurrence et le libéralisme.
  • Isolationnisme : mouvement politique qui cherche un non-engagement des États-Unis.
  • Interventionnisme : Politique en faveur des interventions des États-Unis sur la scène internationale.

Acteurs / Hommes / Personnes connues:

  • SDN : Société des Nations : créée en 1919 pour favoriser la paix
  • Wilson : président américain qui propose en 1918 14 points pour définir un nouvel ordre mondial.
  • Marshall : Général américain qui suite à la doctrine Truman va donner son nom au plan d'aide en Europe pour lutter contre l'influence du communisme.


Pour apprendre autrement © Le Robert