F1 : Identité et diversité

Les questions du programme:

– En quoi l'autre est-il semblable et différent ?

– Comment transmettre son histoire, son passé, sa culture ?

– Doit-on renoncer aux spécificités de sa culture pour s'intégrer dans la société ?

Au XXe siècle, la littérature et les autres formes d'art posent la question de l'individu confronté au monde. Les notions d'identité et de diversité sont au cœur de cette interrogation de l'homme sur ses racines, son appartenance à une société et sur ses rapports avec des cultures de plus en plus diverses.

En quoi l'autre est-il semblable et différent?

1. Réflexion sur l'identité

Chaque individu a le sentiment d'appartenir à un groupe auquel il s'identifie : sa famille, ses amis, sa région sont constitués d'autres individus qui lui ressemblent car ils partagent avec lui des valeurs communes.

EXEMPLE

Jusqu'au XXe siècle, les individus d'une même région partageaient le même patois ou accent, la même religion, les mêmes habitudes culinaires ou vesti-: méritoires, etc.

2. La découverte des autres

L'art, et notamment la littérature, nous invitent à porter notre regard sur les autres. Les reportages, les récits de voyage ou les œuvres autobiographiques nous permettent de réfléchir sur d'autres modes de vie et d'autres manières d'envisager le monde.

EXEMPLE

La diversité culturelle se caractérise par des différences de goûts, de croyances, d'opinions, de traditions entre les groupes humains.

3. L'individu face à la diversité

Le monde contemporain se caractérise par le brassage incessant des cultures. L'identité de chaque individu ne peut ignorer la diversité de ceux qui l'entourent. La lecture d'œuvres littéraires permet de mieux comprendre l'autre et le regard qu'il porte sur nous.

EXEMPLE

Les poètes de la Négritude, comme Aimé Césaire ou Léopold Sédar Senghor, revendiquent leur propre culture à une époque où ils se sentent écrasés par la colonisation.

Comment transmettre son histoire, son passé, sa culture ?

De nombreux écrivains s'interrogent sur leurs origines, leurs racines, pour comprendre quelle est leur véritable identité. Ils s'interrogent sur leur génération en la comparant à celle qui l'a précédée.

Les romans autobiographiques racontent la vie d'un écrivain souvent comment il se construit vis à vis de sa famille.

Le cinéma, la peinture ou la chanson constituent d'autres moyens de transmettre son histoire personnelle, son passé ou sa culture aux générations suivantes.

Doit-on renoncer aux spécificités de sa culture pour s'intégrer dans la société?

1. L'exil et le déracinement

Le déchirement entre deux cultures, provoqué par l'exil et la découverte d'un univers nouveau, est un thème très présent de la littérature contemporaine. Celle-ci explore les tensions qui animent l'individu confronté à une culture qui n'est pas la sienne.

EXEMPLE

Le romancier d'origine algérienne Azouz Begag raconte dans Le Gone du Chaâba son enfance dans la banlieue de Lyon et sa découverte progressive de la culture française grâce à l'école.

2. Le partage des valeurs et des cultures

En définitive, l'individu confronté à l'autre voit ses valeurs individuelles, celles qui fondent son identité, remises en cause par d'autres valeurs, dans lesquelles il ne se reconnaît pas forcément. C'est le partage de ces valeurs différentes qui crée la richesse d'une existence.

EXEMPLE

C'est le choix de la diversité culturelle que fait l'écrivain sénégalais Fatou Diome en refusant de choisir entre l'Afrique et l'Occident dans son ouvrage "Le ventre de l'atlantique".



Connaissances littéraires

1. La littérature en rapport avec la colonisation et la décolonisation

Le développement de l'Empire colonial français, au XIXe siècle, a imposé l'usage du français dans les pays colonisés, en Afrique, dans le Pacifique, dans les Caraïbes ou en Asie. À la littérature glorifiant la colonisation ont succédé des œuvres de révolte écrites par les colonisés. Ceux-ci revendiquent la richesse de leurs propres cultures, qu'ils soient originaires du Maghreb, de l'Afrique noire ou des Antilles. Les écrivains participent aux combats qui ont conduit à l'indépendance de leurs pays.

EXEMPLE

L 'Antillais Aimé Césaire, le Sénégalais Léopold Sédar Senghor, le Tunisien Albert Memmi, l'Algérien Mohamed Dib s'engagent à travers leurs œuvres dans les combats menés pour l'indépendance et la liberté.

2. La littérature en rapport avec les récits de voyage

Dans un récit de voyage, l'auteur fait découvrir, au fil de son itinéraire, les lieux qu'il a visités, les personnes qu'il a rencontrées, les péripéties qui lui sont survenues. Le récit de voyage propose ainsi un regard original et informé sur des lieux exotiques, de même qu'une réflexion personnelle sur des manières de vivre différentes. L'auteur, mais aussi le lecteur, sont donc amenés à réfléchir sur leurs propres habitudes et leurs modes de penser.

EXEMPLE

Dans son Voyage au Congo, en 1927, André Gide dénonce les ravages de la colonisation.

3. La littérature en rapport avec les récits de filiation

Le récit de filiation est le récit qu'un écrivain fait de son enfance en insistant particulièrement sur la vie et la personnalité de ses parents. L'écrivain, qui prend en charge le récit à la première personne comme dans une autobiographie, n'est pas le «héros» de son livre. Il s'efface au contraire pour mettre en valeur la figure de ses parents ou de ses grands-parents car leur rôle a été déterminant dans sa formation personnelle.

EXEMPLE

Derrière l'histoire d'un milieu familial particulier, c'est l'histoire collective que le récit de filiation vise : dans Les Ritals, François Cavanna recrée minutieusement l'univers des immigrés italiens confrontés à la pauvreté et aux difficultés de l'intégration.



Les définitions

Colonisation : groupe humain qui s'établit dans un pays étranger en y apportant sa culture de manière plus ou moins dominatrice. Diversité ; du latin diversus signifie contradictoire, différent. La diversité des individus repose sur leurs croyances, leurs traditions, leur âge, leur sexe, leurs origines sociales et géographiques...

Filiation : désigne le lien de parenté unissant l'enfant à son père ou à sa mère. Plus largement, la filiation évoque la culture transmise d'une génération à une autre. Identité : l'identité recouvre toutes les caractéristiques qui fondent l'originalité d'une personne et qui permet de la différencier des autres. Par ailleurs, elle correspond aussi à tout ce qui rapproche et qui affirme l'appartenance à un groupe.

Témoignage : déclaration, action de faire connaître de la part d'un individu ce qu'il a vu, entendu, vécu.

Identité : caractéristiques d'une personne ou d'un groupe de personne. Ensemble des données qui permettent d’individualiser quelqu’un :date de naissance , nom, sexe etc

Diversité : caractère de ce qui est varié, divers.

Héritage culturel : caractère, idées que l'on tient des générations antérieurs.