EMC 1 : S’engager et débattre

en démocratie autour des défis de société

Le cours:

I - La liberté d'expression, base de la démocratie

  • La liberté d'expression a pour socle les lois sur la liberté de la presse de 1881 et sur la liberté d'association de 1901. Elle est définie comme une loi fondamentale par l'article 19 de la Déclaration universelle des droits de l'homme de l'ONU de 1948. Pouvoir s'exprimer librement est une des conditions essentielles d'une démocratie.


  • La démocratie représentative repose sur le vote et l'élection de représentants par tous les citoyens. C'est le cas en France depuis l'extension du droit de vote aux femmes en 1944. Les élus sont ainsi chargés de représenter les citoyens lors des débats à toutes les échelles géographiques : locales, avec les maires et les conseillers municipaux, régionales, avec les conseillers régionaux, et nationales, avec les députés et les sénateurs. Cependant, le rôle du citoyen dans les débats ne se limite pas à élire des représentants.

II - Les moyens et les cadres de l'engagement des citoyens

  • Les lieux des débats démocratiques sont pluriels. Par ailleurs, les discussions sont riches au sein des assemblées de citoyens, des associations, des partis politiques ou des syndicats.


  • Engagement citoyen et élection des représentants assurent l'expression d'un pluralisme d'opinions essentiel au bon fonctionnement d'une démocratie. Les élus doivent aussi être les gardiens des limites de la liberté d'expression : la diffamation, l'appel à la haine ou au meurtre, le harcèlement n'ont pas leur place en démocratie.

III - Prendre part aux grands défis contemporains

  • La liberté d'expression engage la responsabilité individuelle du citoyen tout comme la participation aux défis de la société contemporaine les engage collectivement. Les débats permettent de dégager un consensus qui s'exprime dans la loi et s'impose à tous. Le débat peut alors être clos ou se poursuivre : certains débats s'inscrivent dans la durée.


  • Les citoyens sont aujourd'hui confrontés à des défis qui demandent de véritables débats de fond dans la société : les changements et les risques environnementaux poussent à réfléchir à nos modes de vie ; les biotechnologies et l'éthique interrogent notre humanité, sa nature et les limites à fixer ; la révolution numérique entraîne une libéralisation de l'expression publique mais aussi des dérives qui rendent nécessaire un cadre législatif.


Les questions du programme:

I - Changements et risques environnementaux

Le débat démocratique autour de l’éolien est-il favorable à la lutte contre le réchauffement climatique ?

Habiter, se déplacer, consommer et produire amènent à utiliser des ressources qui sont épuisables. Le développement durable interroge nos modes de vie, au regard de nos besoins et des conséquences des activités humaines sur l’environnement. Comment agir pour réduire notre impact sur l’environnement et le climat ?


II - Biotechnologies et éthique

L’évolution rapide des sciences médicales permet de pallier les carences du corps humain et d’augmenter ses possibilités. Pourtant, au nom de la science, il ne semble pas légitime de permettre toutes les pratiques : les citoyens doivent pouvoir intervenir. L’éthique doit-elle encadrer les avancées scientifiques ?


III - La révolution numérique et l’essor de l’Internet

À l’origine promesse d’une plus grande liberté, les technologies du numérique bousculent notre société. Elles soulèvent sans cesse de nouvelles questions qui nécessitent d’adapter la loi. La protection des données, leur stockage, la responsabilité numérique, l’e-réputation, le numérique médical, etc., sont autant de débats pour le citoyen amené à se prononcer sur ces questions complexes. Quels sont les enjeux et les limites de la révolution numérique actuelle ?

LE B.A. BA

Mots-clés/Notions

Assemblée : réunion de personnes visant à débattre d'affaires communes. Elle est dite « nationale » lorsque l'on désigne la chambre parlementaire où siègent les députés.

Association : groupe de personnes réunies volontairement autour d'un projet ou d'une activité.

Démocratie représentative : gouvernement dans lequel les citoyens délèguent par vote leur pouvoir à des représentants.

Liberté d'expression : possibilité d'exprimer ses opinions sans inciter à la haine ou au meurtre.

Parti politique : association regroupant des personnes autour d'idées partagées et d'un projet pour la société.

Pluralisme : diversité d'opinions.

Responsabilité : fait d'accepter les conséquences de ses actes.

Syndicat : association voulant défendre des intérêts communs.