EMC 1 : Égaux et fraternels

Les questions du programme:

L’égalité et la fraternité sont des principes républicains inscrits dans la constitution.

L’égalité juridique et l’égalité politique sont le résultat de conquêtes historiques : elles sont inscrites dans la Constitution et dans les lois de la Ve République. L’égalité juridique a été acquise à la Révolution avec la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen (26 août 1789). Cependant, si l’égalité politique a elle aussi été proclamée dans la Déclaration, il a fallu attendre 1848 pour l’instauration du suffrage universel masculin, et 1944 pour le suffrage universel. Les discriminations sont sources d’injustices et la lutte contre les discriminations se fait au nom de l’égalité.

À l’égalité politique et à l’égalité juridique s’ajoutent, au nom de la fraternité, la revendication et la quête de la solidarité et de la justice sociale. La fraternité est un idéal commun qui associe solidarité et tolérance, dimension collective et dimension interpersonnelle : comme l’égalité, elle est au fondement du lien social. L’égalité et la fraternité forment, avec la liberté, le socle de la démocratie : elles contribuent à la cohésion nationale* et mettent en jeu les responsabilités individuelles et collectives.

L’État républicain se porte garant de la justice sociale : il met en place des compensations pour réduire les inégalités individuelles, sociales et territoriales, afin d’assurer la dignité de tous. L’impôt permet notamment de financer les politiques publiques et les services publics, et de réduire les inégalités. Depuis 1945, la Sécurité sociale offre une protection sociale aux Français. Aux côtés de l’État et des collectivités territoriales, des citoyens et des associations contribuent au développement d’actions solidaires. Toutefois, l’action publique suppose de concilier la réduction des inégalités avec la liberté et la responsabilité des individus. En démocratie, les politiques visant à réduire les inégalités et les discriminations ont une place importante dans le débat public.


L’histoire récente offre l’exemple d’acteurs engagés pour l’égalité et la fraternité. Au sein du lycée, l’implication des élèves dans des projets est un moyen de les rendre acteurs de leur parcours éducatif et scolaire. Le service national universel offre la perspective d’un engagement civique.


LE B.A. BAC

Notions et mots-clés :

Cohésion nationale: fait de se sentir uni et solidaire en France

Dignité: Respect que mérite quelqu'un ou quelque chose.

Discrimination: Fait de séparer un groupe humain des autres en le traitant plus mal.

Égalité: Rapport entre individus égaux qui ont les mêmes droits et devoirs. L'égalité devant la loi.

Fraternité: La notion renvoie à la solidarité (aides sociales, par exemple) et au "vivre ensemble" (tolérance, respect de l'autre).

Impôt: Prélèvement que l'État opère afin de subvenir aux charges publiques (éducation, santé, logement, aides sociales etc.)

Justice sociale: principe politique et moral qui a pour objectif une égalité des droits et une solidarité collective qui permettent une distribution juste et équitable des richesses.

Service national universel: Le Service national universel (SNU) s’adresse aux jeunes de 15 à 17 ans qui souhaitent participer à la construction d’une société de l’engagement

Suffrage universel: reconnaissance du droit de vote à l'​ensemble des citoyens.


Références et repères :

1928 : Fondation à Paris de la Ligue internationale contre l’antisémitisme (LICA) devenue LICRA en 1932.

1944 : Vote des femmes.

1945 : Création de la Sécurité sociale.

1947 : Plan Langevin-Wallon.

1972 : Loi relative à la lutte contre le racisme.

1975 : Loi sur l’intégration des personnes handicapées.

1985 : Ouverture du « premier resto du Cœur ».

1986 : Loi Roudy sur l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes.

1990 : Loi Gayssot tendant à réprimer tout acte raciste, antisémite ou xénophobe.

1988 : Création du Revenu minimum d’insertion (devenu Revenu de solidarité active en 2009).

2000 : Loi relative à la solidarité et au renouvellement urbain (SRU).

2005 : Loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

2006 : Plan Solidarité Grand âge.

2007 : Charte des droits fondamentaux de l’Union Européenne.

2014 : Loi pour l’égalité réelle entre les hommes et les femmes.