Bac français

I - Les compétences de lecture /10

Trois ou quatre questions notées sur 10 points

1 – Question de corpus : /3 (Corpus = ensemble des documents)

Il faut comparer et confronter les documents. La réponse doit être brève et ne doit pas être une juxtaposition des différents documents.

• Citation des sources des documents (titre de l'ouvrage et auteur), /1

• Différences (généralement le genre), /1

• Points communs (thème et époque de production) /1

  • Des "Prezi" (diaporamas interractifs) pour mieux comprendre ce que l'on attend de moi :

2 – Question d'analyse :

  • Il faut par exemple retrouver un argument ou un exemple dans plusieurs documents du corpus en justifiant, on évalue la capacité d'argumentation du candidat.
  • Il faut Justifier par l’analyse et l’interprétation en reformulant et en citant.

Exemple sur le poème « Liberté » : Sur quelle valeur Eluard insiste-t-il ?

« Dans cet extrait, l’auteur Paul Eluard insiste sur la valeur fondamentale de la liberté : non seulement il s’agit du titre du poème, mais surtout Eluard en parle tout au long de son poème sans la citer : le lecteur ne comprend qu’à la fin qu’il s’agit de la liberté. »


3 – Question de relevé et d’interprétation :

  • On demande à l'élève de retrouver les procédés rhétoriques de l'auteur : champs lexicaux, figures de style (métaphore, personnification, question rhétorique, hyperbole etc.), procédés d'interpellation (utilisation des pronoms, de la ponctuation etc.)

Attention : il ne faut pas que les relever, il faut citer la figure utilisée et expliquer à quoi cela sert !


Exemple : Comment Eluard insiste-t-il sur la liberté ?

  • Eluard insiste sur la valeur de la liberté grâce à deux figures de style : Premièrement, l’anaphore (c’est à dire la répétition en début de phrase) de la préposition« Sur » aux trois premières lignes de chaque strophe montre l’insistance que l’auteur veut faire passer au lecteur . Deuxièmement, il utilise les répétitions de « J’écris ton nom » aux lignes 4,8,12,16,20 et 24 pour instaurer un effet de suspens car l’on apprend qu’à la fin qu’il parle de la liberté.

II - Les compétences d'écriture /10

Une synthèse écrite d'une quarantaine de ligne sur 10 points :

- ⅓ des points sur l'expression (grammaire, orthographe, style des phrases etc. )

- ⅓ des points sur l'argumentation (présence d'un point de vue argumenté (thèse), son contraire (anti-thèse) et son point de vue (synthèse).

- ⅓ des points sur les connaissances : utilisation du corpus, de lectures, films, textes, chansons etc.


Exemple de plan type qui marche quasiment tout le temps :

Introduction : On parle du sujet d'étude, on reformule la question (problématique), on donne les définitions et on présente le plan :

I - Première partie : La thèse : « oui, on peut penser que… ». Au moins deux arguments et exemples (corpus et lecture perso etc.)

« M. Bidule pense que …. en effet, il dit dans son livre « Blabla » que « reblabla »....

II - Deuxième partie : l'antithèse : « Mais non aussi... ». On prend en compte l'autre partie du sujet (là aussi implicite) en citant deux arguments-exemples également.

II - Troisième partie : la synthèse : « Je pense que... » On donne son avis nuancé en faisant une synthèse.

Conclusion : Rapide bilan en rappelant que le sujet est complexe et peut amener à se poser d'autres questions également (ouverture). « Ce sujet permet de se demander également si... »

Grille de correction donnée aux correcteurs :